La micro-crèche « Les P'tites Grenouilles » a pour objectif de favoriser la socialisation, l'éveil, le développement psychomoteur, le bien-être et l'autonomie de l'enfant.

Le nombre restreint d'enfants accueillis (10 enfants maxi) donne un caractère familial, chaleureux et sécurisant. Il garantit aussi une prise en charge et un suivi individualisé de l'enfant tout en lui apprenant les règles de la vie en collectivité.

Le projet pédagogique est régulièrement rediscuté afin d’améliorer le fonctionnement de l'établissement et la qualité de l’accueil du jeune enfant et de sa famille.

NOS OBJECTIFS

Assurer à l'enfant un accueil et un accompagnement de qualité en l'absence des parents sans se substituer à eux. Assurer son bien-être et lui offrir un environnement bienveillant, stimulant et sécurisant.

Les personnels de la Micro-crèche, en collaboration étroite avec les familles veillent à :

- Offrir à chaque enfant un accueil le plus individualisé possible compte tenu des contraintes inhérentes à la vie en collectivité.
- Permettre à chaque enfant de s'initier à la vie de groupe et anticiper sa scolarisation.
- Développer et stimuler la créativité et les sens des enfants par des activités d'éveil et des ateliers éducatifs.
- Accompagner l'enfant vers son autonomie et sa scolarisation, en tenant compte de sa personnalité et de son développement psychomoteur, intellectuel et affectif.
- Favoriser l'expression corporelle et verbale des enfants par les jeux, la lecture, les chants...
- Respecter les rythmes physiologiques de l'enfant comme le sommeil, le langage, la propreté ou la marche.

Au-delà de ces objectifs, l'équipe s'attache à donner un sens à cet accueil spécifique en maintenant la qualité d'encadrement quelle que soit l'heure où l'enfant est accueilli. Elle vise à établir une relation constructive avec les parents, basée sur le respect mutuel, l'écoute, la transparence, la responsabilisation et la participation.

l. L'ACCUEIL

1. Le premier accueil : une rencontre fondamentale

Elle doit permettre de rassurer les parents, de dédramatiser l'idée de séparation, de leur dire qu'il est normal d'être inquiet et de leur donner des éléments de réflexion qui leur permettront de commencer à organiser leur vie future avec la garde de leur enfant. Elle doit poser les bases d'une relation de confiance réciproque et permettre d'identifier la place de chacun. Visite des locaux, rencontre avec l'équipe, écoute attentive des questions et angoisses des parents, explications claires permettent d'établir un premier lien de confiance.

2. L’adaptation : vivre la séparation

L’adaptation doit être progressive, parents et enfants se familiarisent à la structure au cours de la première semaine Les informations communiquées par le parent accompagnant permettent à l’équipe de prendre l’enfant en charge en respectant son rythme et ses habitudes.

Ce temps d’adaptation sera facturé aux parents sous forme de forfait « Adaptation » pour une durée maximum de 5h00, pour un montant de 40 euros pour cette semaine. La deuxième semaine sera facturée sur la tarification du contrat signé avec les parents.

3. Accueil et retrouvailles au quotidien

Un dialogue au quotidien, un échange entre parents et professionnels sur la vie de l'enfant permet de renforcer le climat de confiance et de mieux accueillir l'enfant.

II. LES SOINS

Les soins constituent une réponse aux besoins fondamentaux de l’enfant et correspondent à des repères dans la journée.
Trois temps de soin rythment la journée d'accueil.

1. Le repas : découvertes, plaisir et convivialit

Le repas répond :

- À un besoin physique qui est celui de manger et de boire sainement.
- Au besoin d’apprentissage des différents goûts et saveurs.
- Au plaisir de manger.
- Au besoin de découvrir d'autres sens comme l’odorat, le toucher et le plaisir des yeux.

Il vise également des objectifs plutôt sociaux comme d’enseigner aux enfants :

- La richesse des échanges et la convivialité.
- Les règles de vie (merci, s'il te plaît...).
- La prise de conscience que le temps du repas est également un moment privilégié où l’enfant peut développer son autonomie et apprendre à manger seul.

2. Le change : un échange privilégié

Le change est un moment important de communication (verbalisation des gestes par exemple) qui permet à l’enfant de découvrir son corps. Les changes doivent être effectués dans un grand respect du corps de l’enfant et aussi souvent que nécessaire.

Dans notre société, l’acquisition de la propreté est une étape importante du développement social et corporel du jeune enfant et doit être amenée dans le respect de la maturation physiologique et psychologique (l’enfant doit être prêt) et ne pas être perçue comme une contrainte. Elle participe au grandissement et à l’autonomie par une meilleure perception et la maîtrise de soi. L’apprentissage de la propreté est le projet de l’enfant et non celui de l’adulte.

Le rôle de l’adulte est d’apporter du soutien et un accompagnement par l’encouragement.

3. La sieste : dormir, c’est grandir

« Un enfant qui dort bien et suffisamment longtemps est, plus qu’un autre, en position de réaliser ses compétences et d’assurer ses constructions » Professeur Hubert MONTAGNER

Dormir est un besoin essentiel pour le développement de l’enfant dans la mesure où l'hormone de croissance appelée hypophyse est sécrétée pendant le sommeil. L’ensemble des acquisitions se met alors en place de façon progressive et l'enfant peut à nouveau découvrir, explorer, s’éveiller au monde qui l’entoure.